Affranchis‑moi du sang, Dieu, Dieu de mon salut, et ma langue acclamera ta justice ; Ps 51.16
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

  • 1.1
    Au temps où gouvernaient les Juges, une famine survint dans le pays et un homme de Bethléem de Juda s'en alla avec sa femme et ses deux fils pour séjourner dans les Champs de Moab.
 Rt [1:1] copie vers le presse-papiers 
  • 1.2
    Cet homme s'appelait Elimélek, sa femme Noémi, et ses deux fils Mahlôn et Kilyôn ; ils étaient Ephratéens, de Bethléem de Juda. Arrivés dans les champs de Moab, ils s'y établirent.
 Rt [1:2] copie vers le presse-papiers 
  • 1.3
    Elimélek, le mari de Noémi, mourut, et elle lui survécut avec ses deux fils.
 Rt [1:3] copie vers le presse-papiers 
  • 1.4
    Ils prirent pour femmes des Moabites, l'une se nommait Orpa et l'autre Ruth. Ils demeurèrent là une dizaine d'années.
 Rt [1:4] copie vers le presse-papiers 
  • 1.5
    Puis Mahlôn et Kilyôn moururent, tous deux aussi, et Noémi resta seule, privée de ses deux fils et de son mari.
 Rt [1:5] copie vers le presse-papiers 
  • 1.6
    Alors, avec ses brus, elle se disposa à revenir des Champs de Moab, car elle avait appris dans les Champs de Moab que Dieu avait visité son peuple pour lui donner du pain.
 Rt [1:6] copie vers le presse-papiers 
  • 1.7
    Elle quitta donc avec ses brus le lieu où elle avait demeuré et elles se mirent en chemin pour retourner au pays de Juda.
 Rt [1:7] copie vers le presse-papiers 
  • 1.8
    Noémi dit à ses deux brus : « Partez donc et retournez chacune à la maison de votre mère. Que Yahvé use de bienveillance envers vous comme vous en avez usé envers ceux qui sont morts et envers moi‑même !
 Rt [1:8] copie vers le presse-papiers 
  • 1.9
    Que Yahvé accorde à chacune de vous de trouver une vie paisible dans la maison d'un mari ! » Elle les embrassa, mais elles se mirent à crier et à pleurer,
 Rt [1:9] copie vers le presse-papiers 
  • 1.10
    et elles dirent : « Non ! Nous reviendrons avec toi vers ton peuple. »
 Rt [1:10] copie vers le presse-papiers 
  • 1.11
    Retournez, mes filles, répondit Noémi, pourquoi viendriez‑vous avec moi ? Ai‑je encore dans mon sein des fils qui puissent devenir vos maris ?
 Rt [1:11] copie vers le presse-papiers 
  • 1.12
    Retournez, mes filles, allez‑vous en, car je suis bien trop vieille pour me marier ! Et quand bien même je dirais : Il y a encore pour moi de l'espoir, cette nuit même je vais appartenir à mon mari et j'aurai des fils,
 Rt [1:12] copie vers le presse-papiers 
  • 1.13
    attendriez‑vous qu'ils soient devenus grands ? Renonceriez‑vous à vous marier ? Non mes filles ! Je suis pleine d'amertume à votre sujet, car la main de Yahvé s'est levée contre moi. »
 Rt [1:13] copie vers le presse-papiers 
  • 1.14
    Elles recommencèrent à crier et à pleurer, puis Orpa embrassa sa belle‑mère et retourna vers son peuple, mais Ruth lui resta attachée.
 Rt [1:14] copie vers le presse-papiers 
  • 1.15
    Noémi dit alors : « Vois, ta belle‑soeur s'en est retournée vers son peuple et vers son dieu ; retourne toi aussi, et suis‑la. »
 Rt [1:15] copie vers le presse-papiers 
  • 1.16
    Ruth répondit : « Ne me presse pas de t'abandonner et de m'éloigner de toi, car où tu iras, j'irai, où tu demeureras, je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu.
 Rt [1:16] copie vers le presse-papiers 
  • 1.17
    Là où tu mourras, je mourrai et là je serai ensevelie. Que Yahvé me fasse ce mal et qu'il y ajoute encore cet autre, si ce n'est pas la mort qui nous sépare ! »
 Rt [1:17] copie vers le presse-papiers 
  • 1.18
    Voyant que Ruth s'obstinait à l'accompagner, Noémi cessa d'insister auprès d'elle.
 Rt [1:18] copie vers le presse-papiers 
  • 1.19
    Elles s'en allèrent donc toutes deux et arrivèrent à Bethléem. Leur arrivée à Bethléem mit toute la ville en émoi : « Est‑ce bien là Noémi ? » S'écriaient les femmes.
 Rt [1:19] copie vers le presse-papiers 
  • 1.20
    « Ne m'appelez plus Noémi, leur répondit‑elle, appelez‑moi Mara, car Shaddaï m'a remplie d'amertume.
 Rt [1:20] copie vers le presse-papiers 
  • 1.21
    Comblée j'étais partie, vide Yahvé me ramène ! Pourquoi m'appelleriez‑vous encore Noémi, alors que Yahvé a témoigné contre moi et que Shaddaï m'a rendue malheureuse ? »
 Rt [1:21] copie vers le presse-papiers 
  • 1.22
    C'est ainsi que Noémi revint, ayant avec elle sa belle‑fille Ruth, la Moabite, celle qui était revenue des Champs de Moab. Elles arrivèrent à Bethléem au début de la moisson des orges.
 Rt [1:22] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres