Toutes les paroles de ma bouche sont justes, en elles rien de faux ni de tortueux. Pr 8.8
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

  • 1.1
    Il y avait un homme de Ramatayim, un Cuphite de la montagne d'Ephraïm, qui s'appelait Elqana, fils de Yeroham, fils d'Elihu, fils de Tohu, fils de Cuph, un Ephraïmite.
 1S [1:1] copie vers le presse-papiers 
  • 1.2
    Il avait deux femmes : l'une s'appelait Anne, l'autre Peninna ; mais alors que Peninna avait des enfants, Anne n'en avait point.
 1S [1:2] copie vers le presse-papiers 
  • 1.3
    Chaque année, cet homme montait de sa ville pour adorer et pour sacrifier à Yahvé Sabaot à Silo (là se trouvaient les deux fils d'Eli, Hophni et Pinhas, comme prêtres de Yahvé).
 1S [1:3] copie vers le presse-papiers 
  • 1.4
    Un jour Elqana offrit un sacrifice. ‑ Il avait coutume de donner des portions à sa femme Peninna et à tous ses fils et filles,
 1S [1:4] copie vers le presse-papiers 
  • 1.5
    et il n'en donnait qu'une à Anne bien qu'il préférât Anne, mais Yahvé l'avait rendue stérile.
 1S [1:5] copie vers le presse-papiers 
  • 1.6
    Sa rivale lui faisait aussi des affronts pour la mettre en colère, parce que Yahvé avait rendu son sein stérile.
 1S [1:6] copie vers le presse-papiers 
  • 1.7
    C'est ce qui arrivait annuellement, chaque fois qu'ils montaient au temple de Yahvé : elle lui faisait des affronts. ‑ Or donc, Anne pleura et resta sans manger.
 1S [1:7] copie vers le presse-papiers 
  • 1.8
    Alors son mari Elqana lui dit : « Anne, pourquoi pleures‑tu et ne manges‑tu pas ? Pourquoi es‑tu malheureuse ? Est‑ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils ? »
 1S [1:8] copie vers le presse-papiers 
  • 1.9
    Anne se leva après qu'ils eurent mangé dans la chambre et elle se tint devant Yahvé ‑ le prêtre Eli était assis sur son siège, contre le montant de la porte, au sanctuaire de Yahvé.
 1S [1:9] copie vers le presse-papiers 
  • 1.10
    Dans l'amertume de son âme, elle pria Yahvé et elle pleura beaucoup.
 1S [1:10] copie vers le presse-papiers 
  • 1.11
    Elle fit ce voeu : « O Yahvé Sabaot ! Si tu voulais considérer la misère de ta servante, te souvenir de moi, ne pas oublier ta servante et lui donner un petit d'homme, alors je le donnerai à Yahvé pour toute sa vie et le rasoir ne passera pas sur sa tête. »
 1S [1:11] copie vers le presse-papiers 
  • 1.12
    Comme elle prolongeait sa prière devant Yahvé, Eli observait sa bouche.
 1S [1:12] copie vers le presse-papiers 
  • 1.13
    Anne parlait tout bas : ses lèvres remuaient mais on n'entendait pas sa voix, et Eli pensa qu'elle était ivre.
 1S [1:13] copie vers le presse-papiers 
  • 1.14
    Alors Eli lui dit : « Jusques à quand seras‑tu dans l'ivresse ? Fais passer ton vin ! »
 1S [1:14] copie vers le presse-papiers 
  • 1.15
    Mais Anne répondit ainsi : « Non, Monseigneur, je ne suis qu'une femme affligée, je n'ai bu ni vin ni boisson fermentée, j'épanche mon âme devant Yahvé.
 1S [1:15] copie vers le presse-papiers 
  • 1.16
    Ne juge pas ta servante comme une vaurienne : c'est par excès de peine et de dépit que j'ai parlé jusqu'à maintenant. »
 1S [1:16] copie vers le presse-papiers 
  • 1.17
    Alors Eli lui répondit : « Va en paix et que le Dieu d'Israël t'accorde ce que tu lui as demandé. »
 1S [1:17] copie vers le presse-papiers 
  • 1.18
    Elle dit : « Puisse ta servante trouver grâce à tes yeux », et la femme alla son chemin ; elle mangea et son visage ne fut plus le même.
 1S [1:18] copie vers le presse-papiers 
  • 1.19
    Ils se levèrent de bon matin et, après s'être prosternés devant Yahvé, ils s'en retournèrent et arrivèrent chez eux, à Rama. Elqana s'unit à sa femme Anne, et Yahvé se souvint d'elle.
 1S [1:19] copie vers le presse-papiers 
  • 1.20
    Anne conçut et, au temps révolu, elle mit au monde un fils, qu'elle nomma Samuel, « car, dit‑elle, je l'ai demandé à Yahvé. »
 1S [1:20] copie vers le presse-papiers 
  • 1.21
    Le mari Elqana monta, avec toute sa famille, pour offrir à Yahvé le sacrifice annuel et accomplir son voeu.
 1S [1:21] copie vers le presse-papiers 
  • 1.22
    Mais Anne ne monta pas, car elle dit à son mari : « Pas avant que l'enfant ne soit sevré ! Alors je le conduirai ; il sera présenté devant Yahvé et il restera là pour toujours. »
 1S [1:22] copie vers le presse-papiers 
  • 1.23
    Elqana, son mari, lui répondit : « Fais comme il te plaît et attends de l'avoir sevré. Que seulement Yahvé réalise sa parole ! » La femme resta donc et allaita l'enfant jusqu'à son sevrage.
 1S [1:23] copie vers le presse-papiers 
  • 1.24
    Lorsqu'elle l'eut sevré, elle l'emmena avec elle, en même temps qu'un taureau de trois ans, une mesure de farine et une outre de vin, et elle le fit entrer dans le temple de Yahvé à Silo ; l'enfant était tout jeune.
 1S [1:24] copie vers le presse-papiers 
  • 1.25
    Ils immolèrent le taureau et ils conduisirent l'enfant à Eli.
 1S [1:25] copie vers le presse-papiers 
  • 1.26
    Elle dit : « S'il te plaît, Monseigneur ! Aussi vrai que tu vis, Monseigneur, je suis la femme qui se tenait près de toi ici, priant Yahvé.
 1S [1:26] copie vers le presse-papiers 
  • 1.27
    C'est pour cet enfant que je priais et Yahvé m'a accordé la demande que je lui ai faite.
 1S [1:27] copie vers le presse-papiers 
  • 1.28
    A mon tour, je le cède à Yahvé tous les jours de sa vie : il est cédé à Yahvé. » Et, là, ils se prosternèrent devant Yahvé.
 1S [1:28] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres