Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. Mt 11.28
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

Attention_ Il s'agit d'un livre apocryphe, ce sont des textes que l'Église catholique n'a pas retenus dans son canon. Ce sont des œuvres dont on ne peut assurer totalement l'origine, ou attribuées à une personne dont on sait qu'il est impossible qu'elle les ait écrites elle-même (les Églises issues de la Réforme les nomment pseudépigraphes).
  • 13.1
    Alors Hénoch s’éloignant dit à Azazel : Il n’y aura point de paix pour toi ; contre toi a été prononcé un grand jugement pour t’enchaîner.
  • 13.2
    Il n’y aura pour toi ni répit ni intercession, parce que tu as enseigné l’injustice et à cause de toutes les œuvres de blasphème, de violence et de péché que tu as apprises aux hommes.
  • 13.3
    Puis m’avançant je leur parlai à tous ensemble, et tous tremblèrent , et la crainte et l’effroi les saisirent.
  • 13.4
    Et ils me demandèrent d’écrire pour eux une formule de prière afin que rémission leur fût accordée, et de faire monter la formule de leur prière devant le Seigneur du ciel.
  • 13.5
    Car désormais ils ne peuvent plus parler (à Dieu), ni lever les yeux vers le ciel, de honte du crime pour lequel ils ont été condamnés.
  • 13.6
    Alors j’écrivis la formule de leur prière et une supplication pour leur âme, et pour chacune de leurs œuvres, et pour ce qu’ils demandaient (à savoir) qu’il leur fût accordé pardon et répit.
  • 13.7
    Puis, m’étant éloigné, je m’assis près des eaux de Dan, dans (le territoire de) Dan, qui est au sud de l’ouest de l’Hermon ; et je lus la formule de leur prière jusqu’au moment où je m’assoupis.
  • 13.8
    Or voici que me vint un songe, et que des visions tombèrent sur moi ; et je vis des visions de châtiment, et une voix vint qui m’ordonnait de parler aux enfants du ciel et les reprendre.
  • 13.9
    Et lorsque je me fus éveillé, je me rendis vers eux ; tous ensemble étaient assis en pleurs dans Ublesyaël, qui se trouve entre le Liban et Seneser, leur face voilée.
  • 13.10
    Et je racontai, en leur présence, toutes les visions que j’avais vues pendant mon sommeil, et je me mis à dire ces paroles de justice et à reprendre les veilleurs du ciel.

 


Index des livres