Tu m'as fait connaître des chemins de vie, tu me rempliras de joie en ta présence. Ac 2.28
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

  • 1.1
    Après la mort de Saül, David, revenant de battre les Amalécites, demeura deux jours à Ciqlag.
 2S [1:1] copie vers le presse-papiers 
  • 1.2
    Le troisième jour, un homme arriva du camp, d'auprès de Saül. Il avait les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. En arrivant près de David, il se jeta à terre et se prosterna.
 2S [1:2] copie vers le presse-papiers 
  • 1.3
    David lui dit : « D'où viens‑tu ? » Il répondit : « Je me suis sauvé du camp d'Israël. »
 2S [1:3] copie vers le presse-papiers 
  • 1.4
    David demanda : « Que s'est‑il passé ? Informe‑moi donc ! » L'autre dit : « C'est que le peuple s'est enfui de la bataille, et parmi le peuple beaucoup sont tombés et sont morts. Même, Saül et son fils Jonathan sont morts ! »
 2S [1:4] copie vers le presse-papiers 
  • 1.5
    David demanda au jeune porteur de nouvelles : « Comment sais‑tu que Saül et son fils Jonathan sont morts ? »
 2S [1:5] copie vers le presse-papiers 
  • 1.6
    Le jeune porteur de nouvelles répondit : « Je me trouvais par hasard sur le mont Gelboé et je vis Saül s'appuyant sur sa lance et serré de près par les chars et les cavaliers.
 2S [1:6] copie vers le presse-papiers 
  • 1.7
    S'étant retourné, il m'aperçut et m'appela. Je répondis : Me voici !
 2S [1:7] copie vers le presse-papiers 
  • 1.8
    Il me demanda : Qui es‑tu ? Et je lui dis : Je suis un Amalécite.
 2S [1:8] copie vers le presse-papiers 
  • 1.9
    Il me dit alors : Approche‑toi de moi et tue‑moi, car je suis saisi de vertige, bien que ma vie soit tout entière en moi.
 2S [1:9] copie vers le presse-papiers 
  • 1.10
    Je m'approchai donc et lui donnai la mort, car je savais qu'il ne survivrait pas, une fois tombé. Puis j'ai pris le diadème qu'il avait sur la tête et le bracelet qu'il avait au bras et je les ai apportés ici à Monseigneur. »
 2S [1:10] copie vers le presse-papiers 
  • 1.11
    Alors David saisit ses vêtements et les déchira, et tous les hommes qui étaient avec lui firent de même.
 2S [1:11] copie vers le presse-papiers 
  • 1.12
    Ils se lamentèrent, pleurèrent et jeûnèrent jusqu'au soir à cause de Saül, de son fils Jonathan, du peuple de Yahvé et de la maison d'Israël, parce qu'ils étaient tombés par l'épée.
 2S [1:12] copie vers le presse-papiers 
  • 1.13
    David demanda au jeune porteur de nouvelles : « D'où es‑tu ? » Et il répondit : « Je suis le fils d'un étranger en résidence, d'un Amalécite. »
 2S [1:13] copie vers le presse-papiers 
  • 1.14
    David lui dit : « Comment n'as‑tu pas craint d'étendre la main pour faire périr l'oint de Yahvé ? »
 2S [1:14] copie vers le presse-papiers 
  • 1.15
    David appela l'un des garçons et dit : « Approche et frappe‑le ! » Celui‑ci l'abattit et il mourut.
 2S [1:15] copie vers le presse-papiers 
  • 1.16
    David lui dit : « Que ton sang retombe sur ta tête, car ta bouche a témoigné contre toi, quand tu as dit : C'est moi qui ai donné la mort à l'oint de Yahvé »
 2S [1:16] copie vers le presse-papiers 
  • 1.17
    David entonna cette complainte sur Saül et sur son fils Jonathan.
 2S [1:17] copie vers le presse-papiers 
  • 1.18
    Il dit (c'est pour apprendre l'arc aux fils de Juda ; c'est écrit au Livre du Juste) :
 2S [1:18] copie vers le presse-papiers 
  • 1.19
    « La splendeur d'Israël, sur tes hauteurs, a‑t‑elle péri ? Comment sont tombés les héros ?
 2S [1:19] copie vers le presse-papiers 
  • 1.20
    Ne le publiez pas dans Gat, ne l'annoncez pas dans les rues d'Ashqelôn, que ne se réjouissent les filles des Philistins, que n'exultent les filles des incirconcis !
 2S [1:20] copie vers le presse-papiers 
  • 1.21
    Montagnes de Gelboé, ni rosée ni pluie sur vous, campagnes traîtresses, puisqu'y fut déshonoré le bouclier des héros !
 2S [1:21] copie vers le presse-papiers 
  • 1.22
    Le bouclier de Saül n'était pas oint d'huile, mais du sang des blessés, de la graisse des guerriers ; l'arc de Jonathan jamais ne recula, ni l'épée de Saül ne revint inutile.
 2S [1:22] copie vers le presse-papiers 
  • 1.23
    Saül et Jonathan, aimés et charmants, dans la vie et dans la mort ne furent pas séparés. Plus que les aigles ils étaient rapides, plus que les lions ils étaient forts.
 2S [1:23] copie vers le presse-papiers 
  • 1.24
    Filles d'Israël, pleurez sur Saül, qui vous revêtait d'écarlate et de lin fin, qui accrochait des joyaux d'or à vos vêtements.
 2S [1:24] copie vers le presse-papiers 
  • 1.25
    Comment sont tombés les héros au milieu du combat ? Jonathan, par ta mort je suis navré,
 2S [1:25] copie vers le presse-papiers 
  • 1.26
    j'ai le coeur serré à cause de toi, mon frère Jonathan. Tu m'étais délicieusement cher, ton amitié m'était plus merveilleuse que l'amour des femmes.
 2S [1:26] copie vers le presse-papiers 
  • 1.27
    Comment sont tombés les héros, ont péri les armes de guerre ? »
 2S [1:27] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres