Comme est la tendresse d'un père pour ses fils, tendre est Yahvé pour qui le craint ; Ps 103.13
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

Il s'agit d'un livre deutérocanonique, ce sont des textes admis secondairement par l'Église catholique, ceux de l'Ancien Testament ne font pas partie de la Bible hébraïque et le protestantisme ne voit pas ces livres comme inspirés et les considèrent donc comme pseudépigraphes (ou apocryphes).Fermer
  • 9.1
    Cependant Démétrius, ayant appris que Nikanor avait succombé avec son armée dans le combat, envoya de nouveau au pays de Juda Bacchidès et Alkime, à la tête de l'aile droite.
 1M [9:1] copie vers le presse-papiers 
  • 9.2
    Ceux‑ci prirent le chemin de la Galilée et assiégèrent Mésaloth au territoire d'Arbèles et, s'en étant emparés, ils y tuèrent un grand nombre d'habitants.
 1M [9:2] copie vers le presse-papiers 
  • 9.3
    Le premier mois de l'année 152, ils dressèrent leur camp devant Jérusalem,
 1M [9:3] copie vers le presse-papiers 
  • 9.4
    puis ils partirent et allèrent à Béerzeth avec 20.000 fantassins et 2.000 cavaliers.
 1M [9:4] copie vers le presse-papiers 
  • 9.5
    Judas avait établi son camp à Eléasa, ayant avec lui 3.000 guerriers d'élite.
 1M [9:5] copie vers le presse-papiers 
  • 9.6
    A la vue du grand nombre des ennemis, ils furent pris de frayeur et beaucoup s'échappèrent du camp, où il ne resta plus que 800 hommes.
 1M [9:6] copie vers le presse-papiers 
  • 9.7
    Judas vit que son armée s'était dérobée alors que le combat le pressait ; son coeur en fut brisé parce qu'il n'avait plus le temps de rassembler les siens.
 1M [9:7] copie vers le presse-papiers 
  • 9.8
    Dans son désarroi, il dit cependant à ceux qui étaient restés : « Debout ! marchons contre nos adversaires si par hasard nous pouvons les combattre. »
 1M [9:8] copie vers le presse-papiers 
  • 9.9
    Eux l'en dissuadaient : « Nous ne pouvons, disaient‑ils, rien d'autre pour le moment que sauver notre vie, quitte à revenir avec nos frères pour reprendre la lutte. Nous sommes vraiment trop peu. »
 1M [9:9] copie vers le presse-papiers 
  • 9.10
    Judas répliqua : « Loin de moi d'agir ainsi et de fuir devant eux. Si notre heure est arrivée, mourons bravement pour nos frères et ne laissons rien à reprendre à notre gloire. »
 1M [9:10] copie vers le presse-papiers 
  • 9.11
    L'armée sortit du camp et s'arrêta face à l'ennemi. La cavalerie fut partagée en deux escadrons, les frondeurs et les archers marchaient sur le front de l'armée ainsi que les troupes de choc, tous les vaillants.
 1M [9:11] copie vers le presse-papiers 
  • 9.12
    Bacchidès se tenait à l'aile droite, la phalange s'avança des deux côtés au son de la trompette. Ceux du côté de Judas sonnèrent aussi la trompette
 1M [9:12] copie vers le presse-papiers 
  • 9.13
    et la terre fut ébranlée par la clameur des armées. Le combat s'engagea le matin et dura jusqu'au soir.
 1M [9:13] copie vers le presse-papiers 
  • 9.14
    Judas s'aperçut que Bacchidès et le fort de son armée se trouvaient à droite : autour de lui se groupèrent tous les hommes de coeur,
 1M [9:14] copie vers le presse-papiers 
  • 9.15
    l'aile droite fut écrasée par eux et ils la poursuivirent jusqu'aux monts Azâra.
 1M [9:15] copie vers le presse-papiers 
  • 9.16
    Cependant, voyant que l'aile droite était enfoncée, les Syriens de l'aile gauche se rabattirent sur les talons de Judas et de ses compagnons, les prenant à revers.
 1M [9:16] copie vers le presse-papiers 
  • 9.17
    La lutte devint acharnée et, de part et d'autre, un grand nombre tombèrent frappés.
 1M [9:17] copie vers le presse-papiers 
  • 9.18
    Judas succomba lui aussi, et le reste prit la fuite.
 1M [9:18] copie vers le presse-papiers 
  • 9.19
    Jonathan et Simon enlevèrent leur frère Judas et l'ensevelirent au tombeau de ses pères à Modîn.
 1M [9:19] copie vers le presse-papiers 
  • 9.20
    Tout Israël le pleura et mena sur lui un grand deuil, redisant plusieurs jours cette lamentation :
 1M [9:20] copie vers le presse-papiers 
  • 9.21
    « Comment est‑il tombé, le héros qui sauvait Israël ? »
 1M [9:21] copie vers le presse-papiers 
  • 9.22
    Le reste des actions de Judas, de ses guerres, des exploits qu'il accomplit et de ses titres de gloire n'a pas été écrit ; il y en avait trop.
 1M [9:22] copie vers le presse-papiers 
  • 9.23
    Après la mort de Judas, les sans‑loi se montrèrent sur tout le territoire d'Israël et tous les artisans d'iniquité reparurent.
 1M [9:23] copie vers le presse-papiers 
  • 9.24
    Comme en ces jours‑là sévissait une très grande disette, le pays passa de leur côté.
 1M [9:24] copie vers le presse-papiers 
  • 9.25
    Bacchidès choisit à dessein les hommes impies pour administrer le pays.
 1M [9:25] copie vers le presse-papiers 
  • 9.26
    Ceux‑ci exerçaient sur les amis de Judas perquisitions et enquêtes, puis les faisaient comparaître devant Bacchidès qui les punissait et les tournait en dérision.
 1M [9:26] copie vers le presse-papiers 
  • 9.27
    Il sévit alors en Israël une oppression telle qu'il ne s'en était pas produite de pareille depuis le jour où l'on n'y avait plus vu de prophète.
 1M [9:27] copie vers le presse-papiers 
  • 9.28
    Alors tous les amis de Judas se rassemblèrent et dirent à Jonathan :
 1M [9:28] copie vers le presse-papiers 
  • 9.29
    « Depuis que ton frère Judas est mort, il ne se trouve plus d'homme semblable à lui pour s'opposer à nos ennemis, les Bacchidès et quiconque hait notre nation.
 1M [9:29] copie vers le presse-papiers 
  • 9.30
    Nous te choisissons donc aujourd'hui même pour être à sa place notre chef et notre guide dans la lutte que nous avons entreprise. »
 1M [9:30] copie vers le presse-papiers 
  • 9.31
    C'est à ce moment‑là que Jonathan prit le commandement et la succession de son frère Judas.
 1M [9:31] copie vers le presse-papiers 
  • 9.32
    Bacchidès, l'ayant appris, cherchait à faire périr Jonathan.
 1M [9:32] copie vers le presse-papiers 
  • 9.33
    Celui‑ci, en ayant eu connaissance, ainsi que son frère Simon et tous ceux qui l'accompagnaient s'enfuirent au désert de Thékoé et campèrent près de l'eau de la citerne Asphar.
 1M [9:33] copie vers le presse-papiers 
  • 9.34
    (Bacchidès le sut le jour du sabbat et vint lui aussi avec toute son armée au‑delà du Jourdain.)
 1M [9:34] copie vers le presse-papiers 
  • 9.35
    Jonathan envoya son frère qui commandait à la troupe demander à ses amis les Nabatéens de mettre en dépôt chez eux ses bagages qui étaient considérables.
 1M [9:35] copie vers le presse-papiers 
  • 9.36
    Mais les fils de Amraï, ceux de Médaba, sortirent, s'emparèrent de Jean et de tout ce qu'il avait et partirent avec leur butin.
 1M [9:36] copie vers le presse-papiers 
  • 9.37
    Après ces événements, on annonça à Jonathan et à Simon, son frère, que les fils de Amraï célébraient une grande noce et amenaient en grande pompe depuis Nabatha la fiancée, fille d'un des grands personnages de Canaan.
 1M [9:37] copie vers le presse-papiers 
  • 9.38
    Ils se souvinrent alors de la fin sanglante de leur frère Jean, et montèrent se cacher sous l'abri de la montagne.
 1M [9:38] copie vers le presse-papiers 
  • 9.39
    En levant les yeux ils virent paraître, au milieu d'un bruit confus, un nombreux équipage, puis le fiancé, ses amis et ses frères s'avançant au‑devant du cortège avec des tambourins, des musiques et un riche équipement guerrier.
 1M [9:39] copie vers le presse-papiers 
  • 9.40
    De leur embuscade les Juifs se jetèrent sur eux et les massacrèrent, faisant de nombreuses victimes, tandis que les survivants fuyaient vers la montagne, et que toutes leurs dépouilles étaient emportées.
 1M [9:40] copie vers le presse-papiers 
  • 9.41
    Ainsi les noces se changèrent en deuil et les accents musicaux en lamentations.
 1M [9:41] copie vers le presse-papiers 
  • 9.42
    Ayant vengé de la sorte le sang de leur frère, ils revinrent aux rives fangeuses du Jourdain.
 1M [9:42] copie vers le presse-papiers 
  • 9.43
    Bacchidès, l'ayant appris, vint le jour du sabbat jusqu'aux berges du Jourdain avec une nombreuse armée.
 1M [9:43] copie vers le presse-papiers 
  • 9.44
    Alors Jonathan dit à ses gens : « Debout ! Luttons pour nos vies, car aujourd'hui ce n'est pas comme hier et avant‑hier.
 1M [9:44] copie vers le presse-papiers 
  • 9.45
    Voici que nous avons le combat en face de nous et derrière nous, ici l'eau du Jourdain, là le marais et le fourré, il n'y a pas où battre en retraite.
 1M [9:45] copie vers le presse-papiers 
  • 9.46
    Maintenant donc, criez vers le Ciel afin d'échapper au pouvoir de vos ennemis. »
 1M [9:46] copie vers le presse-papiers 
  • 9.47
    Le combat s'engagea et Jonathan étendit la main pour frapper Bacchidès, mais ce dernier lui échappa en se rejetant en arrière.
 1M [9:47] copie vers le presse-papiers 
  • 9.48
    Alors Jonathan et ses compagnons sautèrent dans le Jourdain et atteignirent l'autre bord à la nage, mais les adversaires ne franchirent pas le fleuve à leur suite.
 1M [9:48] copie vers le presse-papiers 
  • 9.49
    En cette journée, environ mille hommes restèrent sur le terrain du côté de Bacchidès.
 1M [9:49] copie vers le presse-papiers 
  • 9.50
    De retour à Jérusalem, Bacchidès se mit à construire des villes fortes en Judée : la forteresse qui est à Jéricho, Emmaüs, Bethorôn, Béthel, Tamnatha, Pharathôn et Tephôn, avec de hautes murailles, des portes et des verrous,
 1M [9:50] copie vers le presse-papiers 
  • 9.51
    laissant en chacune d'elles une garnison pour sévir contre Israël.
 1M [9:51] copie vers le presse-papiers 
  • 9.52
    Il fortifia la ville de Bethsour, Gazara et la Citadelle ; il y plaça des hommes armés et des dépôts de vivres.
 1M [9:52] copie vers le presse-papiers 
  • 9.53
    Il prit comme otages les fils des chefs du pays et les fit mettre sous garde dans la Citadelle de Jérusalem.
 1M [9:53] copie vers le presse-papiers 
  • 9.54
    Et en l'année 153, au deuxième mois, Alkime ordonna d'abattre le mur de la cour intérieure du sanctuaire ; il détruisit les travaux des prophètes, il commença à démolir.
 1M [9:54] copie vers le presse-papiers 
  • 9.55
    En ce temps‑là, Alkime eut une attaque et ses entreprises se trouvèrent empêchées. Sa bouche s'obstrua et fut paralysée de sorte qu'il lui fut désormais impossible de prononcer une seule parole et de donner des ordres concernant sa maison.
 1M [9:55] copie vers le presse-papiers 
  • 9.56
    Alkime mourut à cette époque au milieu de vives souffrances.
 1M [9:56] copie vers le presse-papiers 
  • 9.57
    Voyant qu'Alkime était mort, Bacchidès revint chez le roi et le pays de Juda fut en repos durant deux ans.
 1M [9:57] copie vers le presse-papiers 
  • 9.58
    Tous les sans‑loi tinrent conseil : « Voici, disaient‑ils, que Jonathan et les siens vivent tranquilles en toute confiance ; nous ferons donc venir maintenant Bacchidès et il les arrêtera tous en une seule nuit.
 1M [9:58] copie vers le presse-papiers 
  • 9.59
    Etant allés le trouver, ils en délibérèrent avec lui.
 1M [9:59] copie vers le presse-papiers 
  • 9.60
    Bacchidès se mit en route avec une forte armée et écrivit en secret à tous ses alliés de Judée pour leur demander de se saisir de Jonathan et de ses compagnons, mais ils ne le purent, leur dessein ayant été éventé.
 1M [9:60] copie vers le presse-papiers 
  • 9.61
    Ceux‑là, par contre, appréhendèrent parmi les hommes du pays, auteurs de cette scélératesse, une cinquantaine d'individus, et les massacrèrent.
 1M [9:61] copie vers le presse-papiers 
  • 9.62
    Jonathan et Simon se retirèrent ensuite avec leurs partisans à Bethbassi dans le désert, ils relevèrent ce qui était ruiné de cette place et la consolidèrent...
 1M [9:62] copie vers le presse-papiers 
  • 9.63
    Bacchidès, en ayant eu connaissance, rassembla tous ses gens et fit appel à ses partisans de Judée.
 1M [9:63] copie vers le presse-papiers 
  • 9.64
    Il vint camper près de Bethbassi, l'attaqua durant de nombreux jours et fit construire des machines.
 1M [9:64] copie vers le presse-papiers 
  • 9.65
    Laissant son frère Simon dans la ville, Jonathan sortit dans la campagne et marcha avec une poignée de gens.
 1M [9:65] copie vers le presse-papiers 
  • 9.66
    Il battit Odoméra et ses frères ainsi que les fils de Phasirôn dans leur campement, ces gens se mirent à combattre eux aussi et à monter avec les troupes.
 1M [9:66] copie vers le presse-papiers 
  • 9.67
    Simon et ses hommes firent une sortie et incendièrent les machines.
 1M [9:67] copie vers le presse-papiers 
  • 9.68
    Ils combattirent Bacchidès qui, écrasé par eux, tomba dans un accablement profond parce que son plan et son attaque n'avaient pas réussi.
 1M [9:68] copie vers le presse-papiers 
  • 9.69
    Il entra en fureur contre les mécréants qui lui avaient conseillé de venir dans le pays, il en tua beaucoup et, avec ses gens, il décida de retourner chez lui.
 1M [9:69] copie vers le presse-papiers 
  • 9.70
    A cette nouvelle, Jonathan lui envoya des députés pour conclure avec lui la paix et la reddition des prisonniers.
 1M [9:70] copie vers le presse-papiers 
  • 9.71
    Il accepta et fut fidèle à ses engagements : il lui jura de ne pas chercher à lui faire du mal durant tous les jours de sa vie.
 1M [9:71] copie vers le presse-papiers 
  • 9.72
    Après avoir rendu les prisonniers qu'il avait faits auparavant au pays de Juda, Bacchidès s'en retourna chez lui et ne revint plus sur le territoire des Juifs.
 1M [9:72] copie vers le presse-papiers 
  • 9.73
    L'épée se reposa en Israël et Jonathan s'installa à Machmas où il se mit à juger le peuple, et il fit disparaître les impies du milieu d'Israël.
 1M [9:73] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres