Vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans Christ Jésus. Ga 3.26
ConnexionCréer un compte

Bible de Jérusalem ++

  • 4.1
    Quand Jésus apprit que les Pharisiens avaient entendu dire qu'il faisait plus de disciples et en baptisait plus que Jean
 Jn [4:1] copie vers le presse-papiers 
  • 4.2
    bien qu'à vrai dire Jésus lui‑même ne baptisât pas, mais ses disciples ‑,
 Jn [4:2] copie vers le presse-papiers 
 Jn [4:3] copie vers le presse-papiers 
  • 4.4
    Or il lui fallait traverser la Samarie.
 Jn [4:4] copie vers le presse-papiers 
  • 4.5
    Il arrive donc à une ville de Samarie appelée Sychar, près de la terre que Jacob avait donnée à son fils Joseph.
 Jn [4:5] copie vers le presse-papiers 
  • 4.6
    Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la marche, se tenait donc assis près du puits. C'était environ la sixième heure.
 Jn [4:6] copie vers le presse-papiers 
  • 4.7
    Une femme de Samarie vient pour puiser de l'eau. Jésus lui dit : « Donne‑moi à boire. »
 Jn [4:7] copie vers le presse-papiers 
  • 4.8
    Ses disciples en effet s'en étaient allés à la ville pour acheter de quoi manger.
 Jn [4:8] copie vers le presse-papiers 
  • 4.9
    La femme samaritaine lui dit : « Comment ! toi qui es Juif, tu me demandes à boire à moi qui suis une femme samaritaine ? » (Les Juifs en effet n'ont pas de relations avec les Samaritains.)
 Jn [4:9] copie vers le presse-papiers 
  • 4.10
    Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne‑moi à boire, c'est toi qui l'aurais prié et il t'aurait donné de l'eau vive. »
 Jn [4:10] copie vers le presse-papiers 
  • 4.11
    Elle lui dit : « Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond. D'où l'as‑tu donc, l'eau vive ?
 Jn [4:11] copie vers le presse-papiers 
  • 4.12
    Serais‑tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits et y a bu lui‑même, ainsi que ses fils et ses bêtes ? »
 Jn [4:12] copie vers le presse-papiers 
  • 4.13
    Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura soif à nouveau ;
 Jn [4:13] copie vers le presse-papiers 
  • 4.14
    mais qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source d'eau jaillissant en vie éternelle. »
 Jn [4:14] copie vers le presse-papiers 
  • 4.15
    La femme lui dit : « Seigneur, donne‑moi cette eau, afin que je n'aie plus soif et ne vienne plus ici pour puiser. »
 Jn [4:15] copie vers le presse-papiers 
  • 4.16
    Il lui dit : « Va, appelle ton mari et reviens ici. »
 Jn [4:16] copie vers le presse-papiers 
  • 4.17
    La femme lui répondit : « Je n'ai pas de mari. » Jésus lui dit : « Tu as bien fait de dire : Je n'ai pas de mari,
 Jn [4:17] copie vers le presse-papiers 
  • 4.18
    car tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari ; en cela tu dis vrai. »
 Jn [4:18] copie vers le presse-papiers 
  • 4.19
    La femme lui dit : « Seigneur, je vois que tu es un prophète...
 Jn [4:19] copie vers le presse-papiers 
  • 4.20
    Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous dites : C'est à Jérusalem qu'est le lieu où il faut adorer. »
 Jn [4:20] copie vers le presse-papiers 
  • 4.21
    Jésus lui dit : « Crois‑moi, femme, l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
 Jn [4:21] copie vers le presse-papiers 
  • 4.22
    Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
 Jn [4:22] copie vers le presse-papiers 
  • 4.23
    Mais l'heure vient ‑ et c'est maintenant ‑ où les véritables adorateurs adoreront le Père dans l'esprit et la vérité, car tels sont les adorateurs que cherche le Père.
 Jn [4:23] copie vers le presse-papiers 
  • 4.24
    Dieu est esprit, et ceux qui adorent, c'est dans l'esprit et la vérité qu'ils doivent adorer. »
 Jn [4:24] copie vers le presse-papiers 
  • 4.25
    La femme lui dit : « Je sais que le Messie doit venir, celui qu'on appelle Christ. Quand il viendra, il nous expliquera tout. »
 Jn [4:25] copie vers le presse-papiers 
  • 4.26
    Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »
 Jn [4:26] copie vers le presse-papiers 
  • 4.27
    Là‑dessus arrivèrent ses disciples, et ils s'étonnaient qu'il parlât à une femme. Pourtant pas un ne dit : « Que cherches‑tu ? » Ou : « De quoi lui parles‑tu ? »
 Jn [4:27] copie vers le presse-papiers 
  • 4.28
    La femme alors laissa là sa cruche, courut à la ville et dit aux gens :
 Jn [4:28] copie vers le presse-papiers 
  • 4.29
    « Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait‑il pas le Christ ? »
 Jn [4:29] copie vers le presse-papiers 
  • 4.30
    Ils sortirent de la ville et ils se dirigeaient vers lui.
 Jn [4:30] copie vers le presse-papiers 
  • 4.31
    Entre‑temps, les disciples le priaient, en disant : « Rabbi, mange. »
 Jn [4:31] copie vers le presse-papiers 
  • 4.32
    Mais il leur dit : « J'ai à manger un aliment que vous ne connaissez pas. »
 Jn [4:32] copie vers le presse-papiers 
  • 4.33
    Les disciples se disaient entre eux : « Quelqu'un lui aurait‑il apporté à manger ? » Jésus leur dit :
 Jn [4:33] copie vers le presse-papiers 
  • 4.34
    « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et de mener son oeuvre à bonne fin.
 Jn [4:34] copie vers le presse-papiers 
  • 4.35
    Ne dites‑vous pas : Encore quatre mois et vient la moisson ? Eh bien ! je vous dis : Levez les yeux et regardez les champs, ils sont blancs pour la moisson. Déjà
 Jn [4:35] copie vers le presse-papiers 
  • 4.36
    le moissonneur reçoit son salaire et récolte du fruit pour la vie éternelle, en sorte que le semeur se réjouit avec le moissonneur.
 Jn [4:36] copie vers le presse-papiers 
  • 4.37
    Car ici se vérifie le dicton : autre est le semeur, autre le moissonneur :
 Jn [4:37] copie vers le presse-papiers 
  • 4.38
    je vous ai envoyés moissonner là où vous ne vous êtes pas fatigués ; d'autres se sont fatigués et vous, vous héritez de leurs fatigues. »
 Jn [4:38] copie vers le presse-papiers 
  • 4.39
    Un bon nombre de Samaritains de cette ville crurent en lui à cause de la parole de la femme, qui attestait : « Il m'a dit tout ce que j'ai fait. »
 Jn [4:39] copie vers le presse-papiers 
  • 4.40
    Quand donc ils furent arrivés près de lui, les Samaritains le prièrent de demeurer chez eux. Il y demeura deux jours
 Jn [4:40] copie vers le presse-papiers 
  • 4.41
    et ils furent bien plus nombreux à croire, à cause de sa parole,
 Jn [4:41] copie vers le presse-papiers 
  • 4.42
    et ils disaient à la femme : « Ce n'est plus sur tes dires que nous croyons ; nous l'avons nous‑mêmes entendu et nous savons que c'est vraiment lui le sauveur du monde. »
 Jn [4:42] copie vers le presse-papiers 
  • 4.43
    Après ces deux jours, il partit de là pour la Galilée.
 Jn [4:43] copie vers le presse-papiers 
  • 4.44
    Jésus avait en effet témoigné lui‑même qu'un prophète n'est pas honoré dans sa propre patrie.
 Jn [4:44] copie vers le presse-papiers 
  • 4.45
    Quand donc il vint en Galilée, les Galiléens l'accueillirent, ayant vu tout ce qu'il avait fait à Jérusalem lors de la fête ; car eux aussi étaient venus à la fête.
 Jn [4:45] copie vers le presse-papiers 
  • 4.46
    Il retourna alors à Cana de Galilée, où il avait changé l'eau en vin. Et il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm.
 Jn [4:46] copie vers le presse-papiers 
  • 4.47
    Apprenant que Jésus était arrivé de Judée en Galilée, il s'en vint le trouver et il le priait de descendre guérir son fils, car il allait mourir.
 Jn [4:47] copie vers le presse-papiers 
  • 4.48
    Jésus lui dit : « Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croirez pas ! »
 Jn [4:48] copie vers le presse-papiers 
  • 4.49
    Le fonctionnaire royal lui dit : « Seigneur, descends avant que ne meure mon petit enfant. »
 Jn [4:49] copie vers le presse-papiers 
  • 4.50
    Jésus lui dit : « Va, ton fils vit. » L'homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il se mit en route.
 Jn [4:50] copie vers le presse-papiers 
  • 4.51
    Déjà il descendait, quand ses serviteurs, venant à sa rencontre, lui dirent que son enfant était vivant.
 Jn [4:51] copie vers le presse-papiers 
  • 4.52
    Il s'informa auprès d'eux de l'heure à laquelle il s'était trouvé mieux. Ils lui dirent : « C'est hier, à la septième heure, que la fièvre l'a quitté. »
 Jn [4:52] copie vers le presse-papiers 
  • 4.53
    Le père reconnut que c'était l'heure où Jésus lui avait dit : « Ton fils vit », et il crut, lui avec sa maison tout entière.
 Jn [4:53] copie vers le presse-papiers 
  • 4.54
    Ce nouveau signe, le second, Jésus le fit à son retour de Judée en Galilée.
 Jn [4:54] copie vers le presse-papiers 

 


Index des livres